La princesse Cristina d'Espagne et son mari Inaki Urdangarin en juin 2010
 

Le mari de l'infante Cristina avait été condamné en février 2017 à six ans et trois mois de prison, pour avoir détourné des subventions attribuées à une fondation à but non lucratif.

Votre opinion

Postez un commentaire