8/11

Étienne Davodeau

Auteur à succès de Lulu femme nue, Les Ignorants ou encore Cher pays de notre enfance, Etienne Davodeau publie L’Avancée des travaux, un recueil d’histoires courtes parues à droite et à gauche entre 1999 et 2012. En couverture, un homme patine et slalome: “Il y a quelque chose qui relève du fait de musarder entre différentes façons de faire de la bande dessinée. J’aime bien le contraste entre ce dessin un peu éthéré d’un patineur et l’avancée des travaux, une expression presque artisanale, rugueuse.” Une expression utilisée aussi pour qualifier le style de Davodeau: “J’ai un rapport un peu conflictuel avec mon dessin, qui est pourtant mon activité quotidienne. Je souhaite que mon dessin soit efficace, lisible, mais je refuse le décoratif.”
Cet album témoigne d’une recherche stylistique permanente. Une histoire sur la tempête de 99 évoque ainsi dans une série de cases horizontales l’évolution de la puissance du vent. Un procédé narratif assez différent ce qu’il fait d’habitude: “Les histoires courtes sont un laboratoire pour essayer de nouvelles manières de raconter, de dessiner le réel en BD.” Les histoires, mises bout à bout, dressent un portrait de l’auteur. Contrairement à ses autres albums, Davodeau peut “presque lire ces histoires comme un lecteur.” Après s’être penché sur son passé, le dessinateur s’attaquera au cap de la cinquantaine dans une BD, Les Couloirs aériens, à paraître en 2019. Une nouvelle manière de dresser un bilan de son parcours, mais en regardant vers l’avenir.
L’Avancée des travaux, Étienne Davodeau, Futuropolis, 118 pages, 18 euros.

Futuropolis

Noël: des idées cadeaux pour les fans de BD