2/11

Eldorado

L’aventure, c’est l’aventure. Après deux reportages réalisés pour La Revue dessinée, Damien Cuvillier et Hélène Ferrarini publient une BD romanesque à souhait située dans une Amérique Latine fantasmée, en plein Eldorado, où un canal est en construction. "Damien avait en tête une histoire qui pourrait se passer dans ce décor", explique Hélène Ferrarini. "Mes idées étaient graphiques: une forêt équatoriale, un chantier… Il n’y avait pas vraiment de narration précise quand j’en ai parlé pour la première fois", précise Damien Cuvillier. "C’est en parlant que l’on a commencé à tricoter une histoire. Le point de départ vient aussi d’un amour commun pour l’Amérique Latine, pour la Guyane, un territoire où on est allé plusieurs fois."
Un territoire restitué dans de somptueuses aquarelles, réalisées sur place. Celles-ci accentuent le rythme languissant et l’atmosphère moite d’un ouvrage dont la pagination volontairement longue (170 pages) permet de narrer avec autant de détails la transformation d’une histoire d’amour en folie et le rude quotidien des ouvriers sur le chantier. "C’est un album qui parle du temps qui passe", indique Hélène Ferrarini. "C’était important de voir l’avancée du chantier sur plusieurs mois, puis l’épuisement des corps, la folie qui est en train de gagner le personnage…". Pour accentuer cette aliénation, le récit se décompose en fines et longues cases verticales qui se resserrent progressivement sur le visage des protagonistes, prisonniers de leur destin tragique.
Eldorado, Damien Cuvillier (scénario et dessin) et Hélène Ferrarini (scénario), Futuropolis, 170 pages, 26 euros.

Futuropolis

Ces BD incontournables qui vont marquer cette rentrée