Les cinémas sont restés fermés, ce samedi à Paris, au lendemain des attentats terroristes dans la capitale.
 

Face aux attentats qui ont touché Paris ce vendredi 13 novembre, distributeurs et producteurs se posent la question de sortir certains films évoquant la radicalisation islamiste. 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Ils pensent aux familles quand ils sortent des films violents toute l'année, mais voilà comme les ricains qui ne supportaient plus le moindre film d'action avec les deux tours après le 11Sept ça y'est on commence à s'auto-censurer, sur de bons sujets le pire même pas sur les navets ultra-violents pour ados assoiffés d'hémoglobine.
    Par contre le risque de voir les salles se faire attaquer est certainement plus pertinent que le fait que contenu lui-même puisse choquer par rapport à l'actu.

Votre réponse
Postez un commentaire