×
Découvrez l'application
INSTALLER
Le rappeur Rohff le 29 septembre 2017 à Paris au côté de son avocate Malika Ibazatene
 

Le rappeur a comparu ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Paris pour répondre d'une altercation survenue en 2014 dans une boutique Ünkut, la marque de vêtements de Booba.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • toufoulagamelle
    toufoulagamelle     

    ma mère qui sort de l'hopital a payé 2e50/jour pour la télé. en prison c'est gratuit. faut pas qu'il s'en fasse ce gars là.....

  • onledit
    onledit     

    2 mois en taule, 6 mois sous bracelet ça fait 8 mois.
    condamné à 5 ans ( 60 mois) libérable a mi-peine 30 mois.
    30 - 8 reste 22 mois à faire et peut être une partie sous bracelet à la fin.
    S'en tire bien le mec...

  • onledit
    onledit     

    2 mois en taule, 6 mois sous bracelet ça fait 8 mois.
    condamné à 5 ans ( 60 mois) libérable a mi-peine 30 mois.
    30 - 8 reste 22 mois à faire et peut être une partie sous bracelet à la fin.
    S'en tire bien le mec...

    Jéronimo Nietzsche
    Jéronimo Nietzsche      (réponse à onledit)

    Non non. Une fois à l'écrou la personne a droit à des crédits de réduction de peine automatique, qui s'élèvent à 11 mois sur une peine de 5 ans fermes. Soit une peine ramenée automatique à 49 mois (60 mois - 11 mois). La mi-peine est donc de 24 mois et 15 jours (49 mois divisés par 2). Or, le détenu peut aménager sa peine sous la forme d'un bracelet probatoire a une libération conditionnelle un an avant sa mi-peine, soit à 12 mois et 15 jours. Le rappeur ayant d'ores et déjà effectué deux mois de détention provisoire et 6 mois de bracelet électronique donc en tout 8 mois de "detention" provisoire, il est en théorie aménageable dans 4 mois et 15 jours à compter de son entrée en prison.

    onledit
    onledit      (réponse à Jéronimo Nietzsche)

    Vous avez raison, je me suis trompé...Mais on doit penser la même chose..

Votre réponse
Postez un commentaire