Christine Angot sur le plateau de "L'Emission politique", le 23 mars 2017
 

Elle a été choisie pour rejoindre Laurent Ruquier et Yann Moix à la rentrée. Christine Angot, nouvelle dans l’exercice de chroniqueuse télé, n’en sera pas à sa première apparition sur le petit écran. Engagée et radicale, elle s’est imposée comme une star des plateaux par ses prises de position assumées. Portrait d’une auteure aussi adorée que détestée.

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Oliv95
    Oliv95      

    Mon commentaire a disparu, modérateurs ou censeurs ?

  • boulette34
    boulette34     

    UNE autre de la bobosphère gauchisante parisienne , on en voit de plus en plus ces jours ci sur les plateaux TV , l'autre jour c'était CELARIE qui très courageusement avait refusé de serrer la main de floriant PHILIPOT

  • SuperContribuable
    SuperContribuable     

    Comment le Service Public audiovisuel peut-il inviter une personne aussi vindicative, dénuée du moindre talent, du moindre argument pour débattre devant des millions de téléspectateurs ? N'existe-t-il donc aucun contradicteur de Fillon qui ait des qualités intellectuelles ? la capacité d'ouvrir un débat ? Quelle honte !!!
    Pujadas, vous auriez du canaliser, voire arrêter cette ridicule intervention dépourvue du moindre intérêt. Vous avez préféré interpeller l'agacement bien légitime d'un spectateur.
    Sans adhérer a ses positions, Aurélie Filippetti était un détracteur de bon niveau qui a su instaurer un débat, musclé, vigoureux et riche.
    Arrêtez de prendre les téléspectateurs (vos clients) pour des demeurés, la politique regorge de personnalités brillantes de tous bords, donnez-nous des échanges de qualité...

    Cador
    Cador      (réponse à SuperContribuable)

    Cela s'appelle "La Liberté de paroles"

    coincoin
    coincoin      (réponse à Cador)

    "Parole" sans, "s", merci.

  • janoux75
    janoux75     

    L'absence du talent qu'elle aimerait ou pense avoir la rend aigrie et agressive.Elle me ferait presque pitié !

Votre réponse
Postez un commentaire