En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
David Pujadas écrivant un article pour Les Echos, à son bureau.
 

Pour son entretien avec Bachar al-Assad pour le 20h de France 2, David Pujadas a reçu de vives critiques, notamment de la part de parlementaires socialistes. Sur RMC, dans les Grandes Gueules, le journaliste s'explique et revendique de ne pas être aligné sur le Quai d'Orsay. 

Inscrivez-vous à la Newsletter People

Newsletter People

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • norton_13
    norton_13     

    Forcement ça agace Hollande et le gouvernement que tout le monde ne cède pas à la pensée unique qu'ils voudraient imposer à tous les français.

    dany-tou
    dany-tou      (réponse à norton_13)

    Exactement !

  • Elminster
    Elminster     

    Ahah, les parlementaires PS sont Charlie juste si cela les arranges mais si un Journaliste fait son métier, ce n'est plus la même histoire...

  • Jojobo
    Jojobo     

    Bien sur qu'ils n'aiment pas ! Ils ont trop peur que la populasse se rende compte qu'on les enfume tous les jours sur la Syrie e particulier. Bachar a parle de la democratie de son pays comparée a la France et a l'arabie saoudite et son jugement est tres juste il est aussi a dire qu'aucun dirigeant occidental n'accepterait de participer a un interview dont il n'aurait pas au préalable les questions !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    "la négociation a aussi porté sur le fait qu'ils puissent avoir l'assurance de ne pas tronquer les réponses".
    Marrant.
    Ou quand des dictateurs étrangers ont plus de droits que des nationaux, politiques ou simples citoyens.

    Loton
    Loton      (réponse à HeyBaal)

    Dictateur élu par son peuple en 2013 . Ce n'est pas le cas du Qatar ,Arabie S,Emirat A,ect ect

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Les parlementaires socialistes ne sont pas habitués à un tel écart. D'habitude FT leur obéit au doigt et à l'oeil.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Les parlementaires socialistes ne sont pas habitués à un tel écart. D'habitude FT leur obéit au doigt et à l'oeil.

Votre réponse
Postez un commentaire