En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
François Fillon sur le plateau de "L'émission politique" de France 2,  présentée par David Pujadas, le 23 mars 2017
 

Le candidat à l'élection présidentielle a dénoncé le "déséquilibre" du traitement de France Télévisions dans son émission politique présentée par David Pujadas et Léa Salamé.

Newsletter People

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • lugeot
    lugeot     

    Quand on nomme Salamé , celle qui n'a aucun talent , sauf celui de servir la soupe et Pujadas , le petit Toutou qui veut durer , pour gerer une emission politique , on reconbait la patte de Fields et de Hollande , pourquoi en serait il autrement ? Tout est noyauté , le CSA en police politique et la culture dans la poche budgetaire.

  • lugeot
    lugeot     

    Quand on nomme Salamé , celle qui n'a aucun talent , sauf celui de servir la soupe et Pujadas , le petit Toutou qui veut durer , pour gerer une emission politique , on reconbait la patte de Fields et de Hollande , pourquoi en serait il autrement ? Tout est noyauté , le CSA en police politique et la culture dans la poche budgetaire.

  • msnb
    msnb     

    M. fillon a raison. Les médias sont clairement pour M. Macron. On voit bien qu'ils sont qu'ils ne posent pas de questions qui pourraient déranger M. Macron. Et dans les émissions, les critiques politiques s'en prennent toujours à Fillon. Ils sont critiques sur son programme, (quand on voit qu'ils ont fait l'éloge de M. Mélanchon pendant plusieurs semaines sans avoir un mot sur son programme catastrophique).
    Si M. Macron est au second tour, il pourra remercier l'ensemble des journalistes qui auront fait sa campagne pendant des semaines.

  • msnb
    msnb     

    M. fillon a raison. Les médias sont clairement pour M. Macron. On voit bien qu'ils sont qu'ils ne posent pas de questions qui pourraient déranger M. Macron. Et dans les émissions, les critiques politiques s'en prennent toujours à Fillon. Ils sont critiques sur son programme, (quand on voit qu'ils ont fait l'éloge de M. Mélanchon pendant plusieurs semaines sans avoir un mot sur son programme catastrophique).
    Si M. Macron est au second tour, il pourra remercier l'ensemble des journalistes qui auront fait sa campagne pendant des semaines.

  • boulette34
    boulette34     

    Macron est un personnage entièrement créé par les médias,l'on se rend compte à présent le pouvoir qu'ils détiennent

  • Flomatem
    Flomatem     

    Oh la pauvre victime

  • boulette34
    boulette34     

    Que Mr FILLON touche du doigt le pbl de la partialité des professionnels des médias n'est pas pour me déplaire , il voit ce qu endurent les représentants du FN depuis des années

    Flomatem
    Flomatem      (réponse à boulette34)

    Encore un persécuté

    boulette34
    boulette34      (réponse à Flomatem)

    Il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir

  • Chibika
    Chibika     

    Il a entièrement raison. Le débat qui devait avoir lieu à été fausse car Angiot l'a refusé en se transformant en procureur. Ce n'était pas le rôle qu'elle avait accepté. Fillon l'a bien tacle, et elle a quitté le p,areau. Il a fait preuve d'une grande maîtrise, celle que l'on demandé à un chef d'état.
    Macron lui perd ses nerfs en public, es qu'il n'est pas d'accord.
    Il lui a été réservé un contradicteur courtois, et avec qui il a pu débattre, ce qui a été refusé à Fillon......
    2 poids 2 mesures. Mais le jeunot ne tient pas la route....

    Flomatem
    Flomatem      (réponse à Chibika)

    Mais le jeunot ne tape dans la caisse

  • Thorskin
    Thorskin     

    Il a parfaitement raison. Depuis le début de cette campagne Macron est systématiquement encensé par les "journalistes" et ses adversaires attaqués.
    Le problème c'est que les attaques d'un journaliste contre un candidats ne sont pas comptabilisées dans les temps de parole.
    Donc il est facile pour Macron d'acheter les journalistes pour faire sa pub.

  • lemer.field
    lemer.field     

    Il ne manque pas de toupet ! Il oublie un peu vite qui Mr Macron a eu comme invité ? Entre avoir affaire à une militante de françois fillon et avoir affaire à l'écrivaine Christine Angot, je pense qu'il y a une différence ? Est ce que FF perdrait son calme ? Ce n'est pas bon pour un candidat à l'élection présidentielle de ne pas savoir conserver raison gardée... Je pense que ce qui est encore moins bon pour exercer la fonction de chef de l'état, c'est de ne pas faire preuve d'une honneteté sans reproche...

    certain100%
    certain100%      (réponse à lemer.field)


    Bravo .. merci de le rappeler a ceux qui ont la memoire courte , moi je n'ai rien oublie et mon vote ne sera pas pour Fillon ! de ca j'en suis sure a 100 %

    pierrepv
    pierrepv      (réponse à lemer.field)

    L'échange avec Mr Macron a quand même été plus cool que celui avec Mr Fillon.
    Indéniablement l'émission avec Mr Fillon était à charge et destinée à le "pourrir" au yeux du public.
    La différence des 2 émissions était criante et on sentait bien que Mr Pujadas faisait tout pour décrédibiliser Mr Fillon.

    Flomatem
    Flomatem      (réponse à pierrepv)

    Le voleur se décrédibilise tout seul, il n'à besoin de personne

Votre réponse
Postez un commentaire