En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Laetitia Casta contre la campagne #balancetonporc: "Après, ça va être quoi, balance ta salope?"

Laetitia Casta à Paris en 2016
 

La mannequin et comédienne française s'est exprimée sur la tribune collective du Monde dans laquelle plusieurs femmes critiquent le mouvement "balancetonporc".

Inscrivez-vous à la Newsletter People

Newsletter People

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Botticella
    Botticella     

    Malheureusement, la "liberté d'importuner" est largement répandue dans le milieu du travail et elle est exercée par des supérieurs hiérarchiques qui profitent de leur pouvoir sur l'emploi de leurs subordonnées.
    Laeticia Casta n'a sans doute jamais été confrontée à ce genre de situation où le fait de se révolter entraîne le plus souvent des fins de contrat pour des motifs fallacieux.
    Ca arrive dans toutes les entreprises publiques ou privées !

  • toufoulagamelle
    toufoulagamelle     

    Vanda 100, MDR vos écrits...vous connaissez sa vie mieux qu'elle on dirais ! C'est terrible les gens comme vous. Arretez d'imaginer, elle a raison !

  • YesWeekEnd
    YesWeekEnd     

    Je suis d'accord avec elle, si ce n'est que ce serait plutôt #balancetatruie

  • vanda100
    vanda100     

    Chère Laetitia, un peu de respect ! L’élégance voudrait que vous restiez en retrait de tout çà, Madame Deneuve aussi. Ne cherchez pas à « défendre » l’image d’hommes que vous n’avez pas eu à fréquenter. De par vos activités, vous n’avez pas eu à croiser des dragueurs lourds, salaces dans les transports en commun. Vous n’avez probablement pas eu à convaincre de vos qualités « avec vos charmes »..

    Celles qui se plaignent des frotteurs et d’autres agressions sexuelles n’ont pas votre beauté, votre pouvoir, votre argent et n’ont pas eu à résister aux assauts de Weinstein non plus. Certains hommes qu’elles côtoient dans le métro sont frustrés, désinhibés. C’est notre société qui veut çà. Et elles n’ont pas le temps de s’en plaindre, leur petit chef les attend !

Votre réponse
Postez un commentaire